Le Labyrinthe de Pan

Après avoir lu Jorge Bucay, j’ai eu envie d’utiliser comme lui des contes pour véhiculer des idées. Et bien que la plupart d’entre nous n’y voit que des histoires juvéniles, les contes sont porteurs de bien plus. A l’instar des enfants, ils ont cette légèreté qui rompt les barrières et …

Il en faut peu pour être heureux

Baloo, l’ours heureux et farceur, serait-il un adepte de l’Épicurisme?

Une doctrine ou philosophie (tout dépend du point de vue), qui consiste à rechercher bonheur et plaisir en toute simplicité. Autre composante intéressante, est de se détacher du superflu pour atteindre l’Ataraxie absence de troubles -.

D’après les articles que j’ai pu lire, l’Épicurisme est souvent à tort, assimilé à l’Hédonisme qui ne jure que par le plaisir et l’évitement du déplaisir. On est d’accord que ça y ressemble fortement. Mais s’il existe deux mots différents avec autant de syllabes, c’est forcément que c’est utile de les différencier… non?

Je ne me lancerais pas dans un cours de philosophie, d’une parce que j’en suis incapable, et de deux, parce que c’est de Baloo et de sa chanson dont je voulais parler.

Parce que franchement, qui n’aime pas Baloo? Il est drôle, sympa, il ne se prend pas la tête, il a tout du bon pote. Bah moi, j’aime bien sa philosophie de vie. Alors évidemment, être un ours au milieu de la jungle ne lui laisse que peu de possibilités pour chercher d’autres formes de plaisir, outre manger à sa faim, se baigner, s’amuser et avoir une caverne (voir l’article On vit dans une caverne) au-dessus de la tête pour se reposer.

Croyez-vous que c’est ce que nous devrions faire pour revenir aux plaisirs simples de la vie? Pour oublier nos soucis et se sentir enfin vivre. Fuir la civilisation pour retrouver la nature… Mais est-ce réellement une solution?

Je ne pense pas.

Mais qu’est-ce qu’on donnerait parfois pour prendre la vie aussi simplement…

 

“L’homme  qui ne se contente pas de peu ne sera jamais content de rien”
Epicure