Little Miss Sunshine

C’est le printemps. Le soleil est au rendez-vous, du moins hier matin, il était là. Et si l’on en croit les prévisions météorologiques, il devrait faire grand soleil, la semaine prochaine. Mais qui croit encore à la météo… on pourra toujours dire, que ça occupe au moins 5 minutes de notre journée avec une discussion de bureau.

Quoiqu’il en soit, c’est un soleil radieux qui dépose ses doux rayons sur les plantes disséminés dans mon salon. Et comme ces plantes, je profite de cette luminosité et chaleur agréable qui, comme on le dit si souvent, réchauffent le coeur.

Je suis persuadé qu’il existe des études prouvant que le soleil a un effet bonifiant pour le moral, mais  je ne les ai pas sous la main. Au moins, je sais qu’il est source de vitamine D, et à priori, ça ne peut qu’être bon pour la santé… non?

little missMais si j’écris cet article, ce n’est pas pour parler du soleil, mais de ce qu’il m’inspire. Il y a 11 ans, sortait au cinéma 
une petite perle cinématographique: Little Miss Sunshine.

Comme à mon habitude, je ne vais pas vous spoiler. Mais sachez qu’il est pour moi, la définition même du film “feel good”. Il n’a pas de grande prétention. Aucun effets spéciaux, juste des acteurs sympathiques et une écriture irréprochable (je manque probablement d’objectivité).

Par ailleurs, le coeur de l’histoire est loin d’être très excitant. Suivre l’épopée d’une famille, dont la petite fille est décidée à devenir reine de beauté… il faut l’avouer, ça ne vend pas du rêve.

Néanmoins, si vous recherchez de la légèreté, du rire, de la simplicité et des messages poignants, et bien n’allez pas plus loin, et faites vous plaisir avec ce petit moment de soleil.

Laisser un commentaire